AU SEUIL DE L'AN III DE L'ÈRE COVID

Ander Berrojalbiz, Séverine Denieul et Javier Rodríguez Hidalgo

(auteurs de Les avant-derniers jours de l'humanité, Éditions L'Autre Côté, 2021)

Nous mettons à disposition des lecteurs en langue française un texte qui a vu le jour dans une version sensiblement différente sur le site espagnol Ctxt (ici).

Après l'avoir envoyé à plusieurs organes de presse dits "alternatifs" et essuyé plusieurs refus, nous avons décidé de le diffuser par nos propres moyens.

Même si nous sommes conscients des limites de ce texte, notamment quant au style, nous pensons que ces refus en disent long sur les difficultés que l’on rencontre quand l’on veut s’exprimer publiquement au sujet de l'épidémie de covid-19 et de toutes les bassesses qui l'ont suivie en France depuis le 14 mars 2020.

Au seuil de l'An III de l'Ère Covid

Les déclarations du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, lors d'une interview radiophonique du 10 janvier dernier, ont suscité un certain écho dans la presse française. D'après certains médias, Sánchez, qui décréta le confinement le plus brutal d'Europe (les adultes ne pouvaient descendre dans la rue que pour faire leurs courses dans les magasins les plus proches de chez eux, tandis que les moins de 14 ans étaient purement et simplement renfermés dans leur foyer), s’est transformé en une sorte de Nostradamus annonçant l'avenir du développement de la maladie.